Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Célibataire : qui héritera de mes biens ? CHRISTELLE FARCE, notaire à Francheville vous l'explique

Célibataire : qui héritera de mes biens ? CHRISTELLE FARCE, notaire à Francheville vous l'explique

Le 09 septembre 2019

Si vous êtes célibataire, sans descendant, c’est-à-dire sans enfants ni petits-enfants, et que vous n’avez pas établi de testament indiquant vos dernières volontés, vos biens seront attribués de la manière suivante :

 

Parents, frère(s) et sœur(s)

En l’absence de descendant, ce seront vos parents et vos frères et sœurs qui hériteront de vos biens dans les proportions suivantes :

* Vos deux parents vous ont survécu et vous avez des frères et sœurs :

Une moitié sera attribuée à vos parents à concurrence d’un quart chacun, l’autre moitié, sera répartie entre vos frères et sœurs à parts égales.

* Vos deux parents vous ont survécu ou un seul de vos parents vous a survécu et vous n’avez ni frère ni sœur :

Votre succession reviendra dans son intégralité à vos parents, à concurrence de la moitié chacun si tous deux sont en vie, ou en totalité au parent survivant en cas du décès de l’un d’eux.

* L’un de vos deux parents est décédé et vous avez des frères et sœurs :

Un quart sera attribué au parent en vie, les trois quarts restants étant répartis entre tous vos frères et sœurs à parts égales.

* Vos deux parents sont décédés et vous avez des frères et sœurs :

Vos frères et sœurs, ou, s’ils sont décédés, leurs enfants, hériteront de vos biens.

 

Oncle(s), tante(s) et cousin(s)

Dans l’hypothèse où vos deux parents seraient décédés et où vous seriez enfant unique, ou que vos frères et sœurs seraient prédécédés, sans descendance, ce sont vos oncles et tantes et/ou leurs enfants qui hériteront de la manière suivante :

* A concurrence d’une moitié pour votre famille maternelle

* A concurrence d’une moitié pour votre famille paternelle

* En l’absence d’héritiers dans l’une de vos deux familles, c’est la seconde qui héritera de l’intégralité de vos biens.

 

L’Etat

Lorsque la succession est vacante, c'est-à-dire qu’elle n’est réclamée par personne ou que les héritiers connus y ont renoncée ou qu’aucun héritier jusqu’au sixième degré n’a été retrouvé, c’est l’Etat qui héritera de vos biens.

Quel est l’intérêt de rédiger un testament lorsque l’on est célibataire sans descendance ?

Le testament est un acte juridique par lequel vous exprimez vos dernières volontés.

Ainsi, vous pourrez choisir de gratifier certains membres de votre famille plutôt que d’autres ou léguer tous vos biens à des tiers ou à des associations.

Attention toutefois à la rédaction de votre testament. Il est indispensable de respecter un certain formalisme imposé par la Loi, à défaut, il sera nul.

N’hésitez pas à contacter votre notaire pour plus de renseignements.